Happy wife, happy life

Faut bien se déculpabiliser!

Trop, c’est comme… TROP!

Filed under: août 2015 — happy wife at 9:29 on lundi, août 10, 2015

Après avoir écrit un billet sur l’impossibilité d’appliquer la méthode de rangement de Marie Kondo sur Pouliche, j’écris aujourd’hui sur le thème de (roulement de tambour): Se débarrasser des jouets! Je sais, je sais c’est contradictoire comme pas possible. Considérant le fait que je suis une contradiction sur deux pattes et que je suis capable de me sentir triste et heureuse EN MÊME TEMPS, je me permets de vous offrir deux articles traitant de sujets qui s’opposent (faut qu’il y en ait pour tous les goûts!)

 

 Bien que, subitement, les enfants développent un attachement pour les jouets dont on tente de se débarrasser, on se retrouve souvent dépassés par le nombre de jouets mis à la disposition de nos jeunes. Ici, j’implique tout le monde et ne parle pas que de ma situation personnelle parce que je SAIS que c’est un problème généralisé dans les familles au Québec. On a peur qu’ils manquent de quelque chose, nos petits anges. On ne voudrait surtout pas que leur éducation soit mise en péril parce qu’ils n’ont pas eu accès à tel jeux. Et que dire de nos familles élargies qui gâtent les enfants avec tant d’amour et de bonnes intentions. Après, on se retrouve à plonger dans la montagne de toutous pour atteindre la porte où nous rangeons tous les autres jouets.

Hein? Hein? Tu te reconnais? Je le savais!

Tout ça pour dire que parfois, less is more. En me basant sur le fait que les enfants d’amour apprennent en jouant, je me suis mise à voir la salle de jeux comme étant le bureau de Pouliche. L’endroit où elle travaille ses connaissances et fait de nouveaux apprentissages. J’ai donc fait le parallèle avec mon travail. Dans mon bureau, pour que je puisse travailler et être productive, je dois diminuer les sources de distraction. Pleins d’images sur les murs, un bureau rempli de paperasse et de cossins, ça distrait! Pourquoi serait-ce acceptable de pitcher ma fille dans une pièce qui croule sous les jouets?

Souvent, on peut entendre les enfants dire « Je m’ennuie. Je ne sais pas à quoi jouer. » En tout cas, j’entends ça souvent chez moi! Je pense qu’ils ont trop de choix en même temps. Ça les distrait et ils ne savent plus dans quoi se lancer alors, ils s’éteignent. Faut trouver une solution, pronto! Je ne laisserai pas nos enfants se ramollir le cerveau parce qu’on leurs offre trop de jouets, c’est pas vrai!

Je m’inspire de la méthode Montessori pour vous proposer une salle de jeux réorganisée:

  • On commence par mettre la pièce toute nue. Ainsi, les articles qu’on décide d’y mettre auront été choisis avec attention.
  • On décide combien de jeux et de livres on veut exposer dans le bureau la salle de jeux de l’enfant. ET ON S’Y TIENT! Par exemple, 12 jeux et 8 livres. Si tu veux en ajouter un, il faut en retirer un aussi.
  • On essaye de toucher à toutes les sphères du développement dans ce qui est accessible: Motricité globale, motricité fine, cognitif, musical, jeux symboliques, les arts et les livres.
  • On garde les items à un nombre minimum. Pas besoin de 800 blocs Légo…

La méthode Montessori, de ce que j’en retiens, vise une ambiance, un climat paisible où il n’y a ni trop, ni pas assez de couleurs. Où les objets sont multifonctions. (Et où l’adulte laisse l’enfant explorer toutes les possibilités qu’offre un seul et même jeu.) Tout cela pour permettre à l’enfant de grandir en liberté et dans le respect, où l’adulte observe et laisse l’enfant faire, explorer, découvrir, devenir autonome.

Pas plus compliqué que ça! Ben, dans la parole parce que dans l’application, c’est tout un challenge. Autant pour l’enfant que pour les parents! Par contre, en bout de ligne, je crois fermement que c’est aidant et positif. L’enfant est beaucoup plus absorbé dans le jeu qu’il choisit. Il s’y investit. Ses apprentissages n’en seront que bonifiés.

Et, argument très vendeur, il est beaucoup plus rapide de ranger la salle de jeux. Donc, le petit bout d’homme ou de femme chez toi se tanne moins rapidement et, fort probablement, rangera-t-il TOUS les jouets avant d’aller dormir! C’est tu pas beautiful, ça?

Je ne dis pas que cette méthode est la meilleure. Je ne dis pas que tous vont avoir envie de l’appliquer. Anyway, qui suis-je pour sortir un tel jugement? Tout ce que j’essaie de transmettre, c’est une opinion. Vous inviter à réfléchir différemment. Peut-être que d’effectuer une couple de changements dans la salle de jeux de votre maisonnée ne fera pas de tort. Je dis ça de même, là. T’en fais ce que tu veux! En attendant, j’entends de moins en moins souvent le classique « Ch’sais pas quoi faire! » pendant que j’ai les deux mains dans la pâte à pizza. Un brin plus de tranquillité pour Joyeux papa et moi, un GROS brin de plus de concentration dans ses jeux pour Pouliche. Tu vois ben que je suis vendue!

Toi, s’t’en penses??

The happiest of wives

 

La magie du rangement

Filed under: juin 2015 — happy wife at 8:55 on lundi, juin 15, 2015

Pour faire comme tout le monde, j’applique la technique de rangement de la guru Marie Kondo dans mon humble demeure. Après la lecture du livre « The life-changing magic of tyding up« , j’ai décidé de virer ma maison en bordel pour me départir de tous les objets inutiles accumulés après des années de consommation irresponsable. (Bon ok, juste du vieux stock inutile…)

Durant le processus, je dois avouer que je me suis un peu ennuyée. C’est bien beau choisir les objets « qui nous mettent en joie » mais, j’ai besoin d’un peu plus de stimulation, dans’ vie! Alors, mon esprit s’est mis à vagabonder. J’ai pensé à Joyeux Papa, qui était un peu moins joyeux d’apprendre que je souhaitais me départir de ses VHS de Beethoven datant de 1993. (Peut-être que ces VHS le mettent en joie? Who knows? ;-)) J’ai imaginé ma belle maison avec tellement moins d’objets et de meubles encombrant. Puis, j’ai visualisé avec délectation la fantastique virée de magasinage que je pourrais accomplir pour re-remplir ces meubles et ces espaces vides! Inquiétez-vous  pas, ma gang de paniqueux, ce n’est qu’un rêve! Finalement, j’ai eu une petite pensée pour ma fille. Comment réagirait Pouliche si je lui imposais cette « magie »?

Voici pour vous, public en délire, ce que je prédis qu’il se produirait si je demandais à mon enfant de passer au travers des 10 commandements de la méthode KonMari:

Comme elle est d’âge préscolaire, vous comprendrez que le fouillis, c’est sa façon de vivre. Alors, dès le départ, il faudrait encaisser l’idée d’exclure le fouillis de sa vie. Je prédis des pleurs durant, oh!, au moins deux semaines entrecoupés de très longs et agonisants « Poooourquoooooooooi?!? ».

Chaque objet à sa place? Pouliche répondrait à ça: « C’est à sa place, sur le plancher dans ma chambre! » Next!

Pour ce qui est du concept de jeter les objets inutiles et de ne garder que ce qui nous met en joie, on la perd à cet instant. Elle a 4 ans. Chaque jouets, vieux bricolages, glowstciks qui n’allument plus, Barbie unijambiste et j’en passe la « met en joie », surout quand vient le moment de s’en débarrasser. Soudain, il s’agit du jouet le plus important au monde!

Je me doute que tout parent a déjà vécu le phénomène suivant: Donner, sans en parler à l’enfant pour éviter une crise, un jouet qui traine au fond du rangement du deuxième sous-sol (oui, j’ai une grande maison.) LA SECONDE SUIVANT le dit don, l’enfant demande « Il est où donc, ce jeux maman? » Je sais que vous hochez tous de la tête. C’est inévitable! Imaginez maintenant la réflexion d’une Pouliche si je lui demande de regrouper tous ses objets et de choisir ceux qui la rendent heureuse… Ce qui la rendra heureuse, c’est de voir la montagne de cossins grimpant jusqu’au plafond de la salle de jeux!

Passons aux choses sérieuses, les 10 étapes vue sous un angle enfantin:

#1 Saluer sa maison

Marie Kondo suggère que nous saluions notre maison et dit que, après un certain temps, nous sentirons qu’elle nous répond. Outre mes jugements personnels, je dois souligner que ma fille a déjà passé cette étape haut la main! Ça fait déjà au moins 2 ans qu’elle dit « Bonjour maison! »

Par contre, je ne l’ai jamais questionnée à savoir si elle entend une réponse…

#2 Trier les objets par catégories

Les vêtements, les livres, les papiers, les objets divers puis les objets dotés d’une valeur sentimentale. Voici l’ordre suggérée par Marie Kondo pour faciliter le processus de rangement. Bon, les vêtements, on peut oublier ça tout de suite. Elle n’a pas le temps d’enfiler un pantalon qu’il est déjà trop petit.

Les livres et les papiers, on va passer vite parce que je prédis que ça va bien se passer (donc, je n’ai rien de drôle à dire…)

Les objets divers! On entre dans le vif du sujet. Pour la Pouliche, les objets divers sont les jouets, les patentes, les cossins, les bébelles, les autocollants et les bricolages. Les rassembler sera déjà chose difficile (tsé parce que ça traine partout jusqu’au deuxième sous-sol), mais s’en départir… Je crois que, pour l’occasion, ma fille apprendrait le sens de  la phrases « over my dead body! »

# 3 Éparpiller avant de trier
 
Par éparpiller, la Shaman du rangement obsessionnel-compulsif veut dire rapatrier tous les objets d’une même catégorie en un seul endroit pour en constater le volume avant d’en faire le tri. (Ça me fait plaisir de vous fournir une explication si claire et éloquente!)
 
Mon inquiétude ici ne concerne pas mon enfant mais bien la grandeur des pièces chez moi. Je doute fortement qu’il y en ai une assez grande pour contenir TOUS les objets divers de cette petite fille enfant unique gâtée pourrie par nous, ses grands-parents, son parrain, sa marraine, ses oncles et tantes, nos amis, ses amis, le voisin, le père noël, la fée des dents, et nous (encore). Étape tout simplement impossible…

 #4 On jette avant de ranger

Pff! Avec ma fille, ni un, ni l’autre!

#5 Pas de témoins !

Euh, elle a 4 ans. Témoin certain! Des plans pour qu’elle jette le lapin vivant mais garde l’élastique d’un collier de bonbons de l’Halloween 2014…

#6 Un emplacement pour chaque objet

Ici, j’avoue que nous avons une grande part à jouer dans l’enseignement de ce commandement. En mettant des moyens en place comme des pictogrammes sur les bacs de rangement et en insistant sur la propreté de la salle de jeux ou de la chambre, il y a vraiment de belles habitudes à acquérir ici.

#7 Ranger à la verticale

Dans l’ouvrage, il est proposé d’éviter de faire des piles puisque les objets s’accumulent les uns sur les autres et on finit par oublier ce qui se trouve en bas de la pile. Marie Kondo conseille donc plutôt de disposer les affaires à la verticale. Bon, c’est une enfant et elle aime construire des tours. Sue me, Marie!

 
#8 Apprendre à plier ses vêtements

Je sens que je me répète mais: elle a 4 ans. C’est déjà bien si elle réussi à viser le panier à linge quand elle y lance ses vêtements sales. Je prône le cintre! Facile d’accès pour elle, facile à manier, linge pas fripé. Fuck le respect des vêtements! (Je me sens en pleine révolution.) C’est qu’il faut en prendre et en laisser, hein.

# 9 Recycler les boîtes à chaussures

Ici, nous les donnons à sa garderie pour les bricolages. Je considère donc, qu’on les recycle. Approved!

 

Anecdote croustillante: Un matin, alors que Joyeux papa allait reconduire Pouliche à la garderie, cette dernière aperçu dans les mains de son géniteur un crate d’œufs. Elle fondit en larmes dans le stationnement (drama queen) en demandant à son père de le garder pour la maison. Je vous sens sur le bout de vos sièges, vous ne pouvez plus supporter le suspense. A-t-il plié à se requête ou non? Cessez de vous ronger les ongles, Joyeux papa (encore une fois, moins joyeux) à tenu son bout! Congrats, happy dad!

#10 Éviter l’effet rebond

L’objectif ultime de la méthode KonMari, c’est d’être heureux. Comme dernier commandement, elle nous met en garde contre les retombées. Pour que nous évitions de laisser le désordre se réinstaller. Dans le cas qui nous intéresse (à plus ou moins grande échelle), soit la réaction imaginaire de ma fille, je crois que le fouillis la rend heureuse…

Ok, cette beaucoup trop longue réflexion sur un sujet complètement inventé m’a quand même servi: je ne proposerai pas à Pouliche de changer sa vie en rangeant. Juste lui demander de ranger. Parce que mommy en a assez de marcher sur les *%?&$ de blocs Légo en allant faire son petit pipi la nuit.

Dites-moi, Marie Kondo, croyez-vous qu’on va réussir à être heureux quand même? 😉 

 

 

The happiest of wives

 
  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!