Happy wife, happy life

Faut bien se déculpabiliser!

Et le sexe, dans tout ça?

Filed under: novembre 2015 — happy wife at 12:43 on lundi, novembre 9, 2015

Yeux chastes, s’abstenir! Le texte suivant portera sur un sujet qui n’est « pas pour les doux. » Le SEXE. Les relations sexuelles. Jouer au docteur, si tu préfères. Tu es du genre à fermer les lumières durant l’amour? Mon conseil: ferme les yeux durant la lecture de ce billet. 😉 

Premièrement, sortons le méchant, ce qui nous rend amers, la crotte qu’on a sur le cœur. Parlons de ce couple d’amis dont nous envions la vie sexuelle. On connaît tous au moins une paire de parents qui semblent complètement épanouis sexuellement malgré leur poupon d’un mois et demi. Du genre: « Nous faisons l’amour à TOUS les matins sous la douche et TOUS les soirs dans le salon. »

Ok j’exagère un ti-brin, mais avouez que vous avez tous eu des gens en tête à la lecture de cette phrase. Et on est dont jaloux d’eux, hein? Peut-être qu’ils exagèrent, peut-être même qu’ils mentent! Mais ça, on le sait pas nous, pauvres parents épuisés qui ne voient le lit que comme un objet qui apporte un tout petit peu de repos. Puis, peut-être qu’ils disent vrai. Alors, on les envie quand même…

Parce qu’il y a belle lurette que les dessous affriolants ont été remplacés par les magnifiquement sexy soutiens-gorge d’allaitement. Parce qu’avec les années, Monsieur Papa a tendance à s’endormir sur le divan aux alentours de 19h30 en ronflant comme une tondeuse à gazon et qu’une fois toutes les tâches terminées, on rêve beaucoup plus de notre douillette et notre oreiller que d’une nuit torride de sexe chaud, sensuel et épuisant. Surtout parce qu’on se demande comment ils y arrivent, eux.

Qu’on se le tienne pour dit, il n’y a pas de doute, on s’aime d’amour dans le couple. Tous les jeunes parents ont ce même réflexe de souligner l’amour malgré l’abstinence. Mais, avec l’arrivée des enfants, les priorités changent. Et le corps change. Et l’humeur change. Et la quantité d’endroits où il est possible de batifoler dans la maison diminuent. Et la spontanéité s’efface. Et les cernes s’accumulent. Le linge sale s’accumule aussi. Finalement, tout le monde se retrouve en situation de déséquilibre et doit s’adapter. Quelle partie de la vie passe en dernier le plus souvent? Vous avez raison: le couple et tout ce que ça implique (clin d’œil).

 Je vous donne GRATUITEMENT les trucs infaillibles (garantis ou argent remis) pour se mettre dans le mood :

  • Envoyez les enfants jouer dehors et restez à l’intérieur!
  • Prenez un verre ensemble lorsque les petits sont couchés, même si on est mardi.
  • Le sexe réduit les maux de tête. Profitez-en!
  • Oubliez les tâches. Elles vont vous attendre jusqu’à demain…

 

  • Persévérez. Ça se peut que bébé se mette à pleurer pendant que vous enlevez vos chemises. Ce n’est que partie remise!
  • Laissez vos complexes de maman dans la garde-robe.
  • Profitez de la sieste d’après-midi pour batifoler.
  • Aller au lit 30 minutes plus tard. So what? De toute façon, on ne peut pas être plus cernés que ça!
  • [insérez ici votre truc personnel]

Le sexe, c’est gratuit ET c’est l’fun! On serait bien fous de s’en passer…

The happiest of wives

J’étais un parent parfait… Jusqu’à ce que j’ai des enfants!

Filed under: novembre 2015 — happy wife at 12:32 on mardi, novembre 3, 2015

Parce que je vous aime bien, chers lecteurs, et que je souhaite ardemment vous aider à déculpabiliser face au rôle de parent, je me lance dans l’autodérision aujourd’hui. Je me montre sous un nouveau jour. J’exhibe ma vulnérabilité pis toute le kit. J’expose les idées toutes plus utopiques les unes que les autres que j’entretenais lorsque nous avons choisi de fonder une famille, Joyeux Papa et moi. Et pour le plaisir, je vais aussi présenter la réalité. Juste pour me remettre dans’face à quel point j’imaginais un monde remplis de licornes et d’arc-en-ciel avant d’avoir à subvenir aux besoins de Pouliche. Alors, tirez-vous une bûche! Je sens qu’on va bien se bidonner…

 

  • La malbouffe, je vais éviter ça à mes enfants autant que possible. EXIT le McDo. / Joyeux Papa a fait manger une croquette de poulet à Pouliche vers 18 mois et ce fut le coup de foudre…. Et parfois le vendredi après une semaine de fou, j’apprécie le congé de cuisine et le sourire de la famille lorsqu’ils aperçoivent le sac brun, jaune et rouge.
  • Je suis éducatrice dans la vie. J’en gère 10, 5 jours par semaine. / Mais les 10 ont tous 4 ans et demi, je ne les aime pas de façon viscérale et je les vois venir lorsqu’ils s’essaient. Pouliche connait mes points faibles mieux que n’importe qui, malheureusement…
  • C’est pas vrai que je vais me laisser aller. C’est primordial de prendre du temps pour soi. / Et c’est exactement ce que je fais. Je prends du temps pour moi et JE DORS!!! Plus de temps pour le make up ou les brushings.
  • Pas question qu’elle joue sur mon cellulaire! / Jusqu’à ce qu’on ait à attendre 3 heures dans une clinique médicale. Je me suis laissée tenter. Que voulez vous? La chair est faible et les regards réprobateurs des vieilles madames m’ont fait peur.
  • Je suis certaine que je vais trouver le temps d’entretenir la maison durant les siestes. / Hum, les nuits sont aussi blanches que les dents de la fille dans la pub de Colgate… Durant les siestes de Pouliche, au risque de me répéter, JE DORS! La maison ressemble à une chambre d’hôtel où serait passé Motley Crue avec des enfants.

  • Bien sur que nous continuerons à faire des sorties en amoureux! / Wrong! Entre le prix du billet de cinéma, le coût du baril de popcorn en combo avec un 4 litres de Pepsi et le tarif de la petite gardienne qui pourrait s’acheter un char de l’année avec son salaire annuel, ajouté à l’heure tardive à laquelle termine le film, ben on reste chez nous! En pyjama, collés sur le divan à regarder Netflix.
  • C’est pas si compliqué, l’heure du dodo: Suffit d’établir une routine stable. / Oui, c’est compliqué et pas que l’heure du dodo. Chaque source de conflit, de confrontation et de bisbille devient un véritable casse-tête. Parce qu’on est fatigués, parce qu’on a notre journée dans le corps et la crise de pleurs dans le c… Parce que la routine y est pour beaucoup, mais ce n’est pas un remède miracle.

  •  Évidemment, nous en voulons plus qu’un! / Ok, pas si évident au final. Entre le manque de sommeil, les dents qui poussent, le boulot qui recommence, les congés de maladie, les tâches ménagères, la (sur)vie de couple et le semblant de vie sociale, ça peut être un peu épeurant d’imaginer volontairement recommencer ce tour de manège là.

Là n’est cité que quelques exemples des conceptions de la maternité que je me faisais. Boy! J’étais dans le champ. Où sont les licornes? La seule idée que j’entretenais et qui s’est réalisée est la suivante: Cet enfant-là sera une source intarissable d’amour et de joie. Aussi quétaine que ça puisse paraître, on l’aime la Pouliche! Même dans les crises de bacon, même durant les nuits blanches, même lorsque nous restons à la maison le vendredi soir. On n’est pas parfait, loin de là. Mais la perfection, c’est ennuyant, non?

The happiest of wives

MES jouets préférés

Filed under: mars 2015 — happy wife at 1:25 on lundi, mars 30, 2015

Les jeux et les jouets, quel univers! Nous entrons tous au Toys R Us avec des étoiles dans les yeux et la carte de crédit qui crie : « Allez! Utilise-moi! » (corrigez-moi si je me trompe). Dans les boutiques de jouets, il y en a pour tous les goûts et tous les âges. De plus, il semblerait que dans le top 3 des meilleurs souvenirs d’enfance, outre les partys de Noël et le premier bisou en cachette derrière le module de jeux dans la cours de l’école (ok, peut-être est-ce un mauvais souvenir pour quelques-uns), les moments partagés avec nos parents à jouer à nos jeux préférés surpassent sans doute la énième poupée que le Père Noël a apportée.

Ayant ces fabuleux moments de mon enfance en tête, je souhaite jouer le plus possible avec ma fille, fabriquer des souvenirs. Je veux, je veux vraiment… Mais mauzusse que c’est plate! Malgré cette abondance de choix, quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi mon enfant choisit TOUJOURS des jeux que je trouve si ennuyants lorsqu’elle veut partager un bon moment avec moi?

Puis un jour, épiphanie! Pourquoi je devrais me forcer pour jouer? Happy wife, happy life, comme le dit le dicton. Pour être une happy wife, ou plutôt une happy mom, j’ai décidé d’offrir, parfois, le choix entre deux ou trois jeux que MOI, MOI, MOI j’aime. Tant qu’à jouer avec son enfant, autant avoir du fun! J’ai donc dressé le top 10 de mes jouets et activités préférés, tous âges confondus. Clairement, mon passé d’éducatrice refait surface dans ce billet! Chasser le naturel et il revient au galop. Bah, je crois que j’étais une bonne éducatrice, le top 10 ne devrait pas être mauvais… Et tiens, ajoutons-y un peu d’interactivité. Rendez-vous à la fin!

#10. Les jeux symboliques.

Faire semblant, faire comme, imaginer des scénarios. Je trouve fantastique de suivre les idées de l’enfant et de se laisser guider par lui dans le jeu. On n’a pas besoin d’accessoires ou de matériel nécessairement. Par exemple, on peut utiliser les téléphones de la maison et se parler dans deux pièces différentes. Plus ma fille laisse aller son imagination, plus de plaisir nous avons à jouer! (Marché par Djeco)

 

 

#9. Les jeux de balles.  

Qui n’a pas passé ce qui a semblé des heures à jouer dans une piscine de balles (qu’on sait maintenant remplies de microbes de toutes sortes…)? Pour les tout-petits, remplir un parc ou une petite tente de balles et explorer les textures, le lancer, la préhension,etc. Sourires garantis. Et, franchement, la tente de balles va rester populaire même si les enfants vieillissent!

#8. Les parcours d’autos.

Construire un chemin, une route, un chemin de fer. Ce que j’aime dans ces jeux, c’est de partager nos idées, notre vision avec nos enfants. Il faut planifier, négocier, faire des compromis. Quel excellent moyen de développer d’autres habiletés en ayant une tonne de plaisir. (Zip Track par Discovery Toys)

#7. Les jeux de sons.

Qu’il s’agisse de remplir des bouteilles avec différents objets pour faire découvrir des sons au tout-petits, d’explorer les différents bruits d’un hochet, d’un jeu de bingo sonore ou de faire tous les sons possibles avec sa voix, les jeux de sons sont un moyen différent de s’amuser et développent l’ouïe et les capacités d’attention. (En plus, je suis vraiment bonne pour reconnaitre les sons alors, je gagne tout le temps!) (À la découverte des sons par Kid Audio)

 

 

 

#6. Les jeux d’eau.

Jouer dans le bain, dans la piscine, dans un bac d’eau, dehors ou à l’intérieur, les jeux d’eau sont un must! Oui, ça fait des dégâts… Who cares? Mettez des serviettes au sol et sortez la moppe! Les objets qui coulent ou flottent, les fusils à eau, les clapotis, les doigts ratatinés, qui peut résister??? (Table d’eau par Step 2)

#5. Les parcours moteur

Comme les jeux d’eau, les parcours moteur peuvent se construire dehors ou à l’intérieur. On peut utiliser nos meubles comme obstacles, suffit d’un peu d’imagination. Je trouve que c’est une excellente façon de faire bouger les enfants un jour de pluie. De plus, le parcours diffère à chaque construction. Encore une fois, l’imagination est la seule limite!

 

 

 

#4. Les cabanes!!

J’y vais d’une expression typiquement Américaine et adolescente mais: Dude! C’est dont bien plaisant de se créer des cabanes en couvertures avec les coussins du divan! On s’amène une lampe de poche et on y mange le souper. Instantanément, on se transforme en Indiana Jones dans une tente près d’une grotte hantée (De toute évidence, je n’ai vu AUCUN des films d’Indiana Jones mais, vous voyez ce que je veux dire!)

 #3. Les labyrinthes de billes

Ok, je pense qu’on a tous remarqué que j’aime construire avec n’importe quoi d’autre que des blocs… Mais il faut avouez que construire un labyrinthe pour les billes, c’est franchement cool. Ensuite, on fait des courses, on le démolit et on recommence pour avoir un parcours plus rapide. Juste des bons moments avec ce genre de jeu. (Marbleworks par Discovery Toys)

 

 

 

 

 #2. Les jeux de société

Quel excellent moyen de passer du bon temps en famille! Des casse-têtes au Monopoly (qui prend 3 jours à finir), il y en a pour tous les goûts et, surtout, tous les âges. Et il y a tellement de diversité dans cette catégorie que c’est certain que chacun y trouve quelque chose qui le rejoigne. On éteint les écrans, après avoir lu mon blogue, et on joue tous ensemble! On apprend à perdre, à être content pour le gagnant, à user de stratégie. Chez moi, on se réunit avec des amis, on joue avec les enfants puis, on les couche et on continue à jouer entre adulte.

Finalement, mon activité préférée, roulement de tambour…..

#1. Le yoga

 Définitivement à essayer, si ce n’est pas déjà fait! Premièrement, les enfants sont vraiment très drôles lorsqu’ils essayent de faire la salutation au soleil pour la première fois. Deuxièmement, cette activité les aide à prendre conscience de leur corps et des différentes possibilités de mouvement. De plus, c’est tout aussi bénéfique pour l’adulte qui le pratique. Je vous conseille d’utiliser le livre Yoganimo des Éditions Enfants Québec. Les positions y sont imagées et simplifiées, parfait pour les petits.

 

 Voilà! Le Top 10 des jouets et jeux préférés de Happy wife, Happy life. J’espère que ça vous a rejoint ou vous a donnée des idées…

Maintenant, j’aimerais bien connaître VOS jeux préférés. Aller, laissez parler votre cœur d’enfant, fouillez dans vos souvenirs les plus poussiéreux et ressortez de la garde-robe LE jeux avec lequel vous avez eu des heures de plaisir lorsque vous étiez enfant ou avec vos enfants. Faites-nous redécouvrir des classiques ou illuminez des nouveautés, je suis bien curieuse. À vous la parole!

The happiest of wives

 

 
  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!