Happy wife, happy life

Faut bien se déculpabiliser!

Élever une guerrière

Filed under: septembre 2016 — happy wife at 3:52 on mardi, septembre 6, 2016

En résumé, ma fille apprend la vie en nous regardant aller. Nous sommes loin (comme très loin) d’être parfaits, mais on travaille fort. On se tourne la langue 75 fois dans la bouche avant de lâcher une phrase du type: « Calme-toi. On dirait que t’as du sable dans le vagin. » On la laisse explorer ce qui l’intéresse, que ça soit catégorisé pour filles ou non. On fait notre possible… Et quand je pense à l’avenir de notre Pouliche, je la vois déjà défoncer des portes pour obtenir ce qu’elle veut, probablement en talons hauts (c’est qu’elle est coquette.) Toi, comment tu vois ta mini-guerrière dans le futur?

The happiest of wives

 

Les popas!

Filed under: juin 2015 — happy wife at 9:10 on lundi, juin 22, 2015

À la suite de ce dimanche de la fête de pères, je me suis inspirée de ces photos que j’ai vues passer sur Facebook pour créer un billet PRO-PAPAS! Parce que je trouve que les mamans sont très souvent mises de l’avant (ce n’est pas mauvais, BTW) mais que les popas sont bien souvent mis de côté. Ils ont une vision différente, des façons de faire qui font tiquer les mamans mais, au final, les enfants apprennent tellement de leur père. Alors, vive les papas et leur façon différente de voir l’éducation des enfants!

L’imaginaire

Alors que les mamans sont dans le cute, l’éducatif, le politicaly correct, à la limite, dans le déjà-vu, les papas vont plus loin (ou moins loin, selon le point de vue.) Ils imaginent mille et un scénarios inspirés des histoires et des films qui les ont marqués (comprendre ici: PAS Cendrillon) et ajoutent des éléments différents à la culture de leurs enfants. Ne jamais sous-estimer le pouvoir de l’imaginaire de votre homme, même s’il vous semble un peu bizarre ou même, déviant. Je vous promets qu’il y a du bon dedans!

La sécurité

Évidemment, la maman s’assure que l’enfant est bien « paddé » des orteils jusqu’au bout des cheveux. Papa lui, va montrer à l’enfant à faire du skateboard en ne se tenant que sur une seule jambe. S’il arrive un accident, le géniteur sortira la célèbre phrase: « C’est le métier qui rentre! »

Juste comme ça, avec qui vous pensez que Junior aura plus de plaisir?

La bouffe

Nous, les momans, on s’inquiète avec les OGM, les agents de conservation, les gras trans, les portions de fruits et légumes. Ce n’est pas mauvais, au contraire. Je ne connais pas une personne équilibrée mentalement qui clamera le contraire. Mais, il faut se l’avouez, du Mc Do une fois de temps en temps, ce n’est pas de refus et c’est, tout simplement, DÉLICIEUX. Et je ne connais pas une personne équilibrée mentalement qui clamera le contraire (sentiment de déjà-vu? 😉 )

 Ce qui est à retenir de l’homme ici est le petit côté « On s’en fout, c’est bon et on n’en mange pas souvent! » À cela, j’ajoute: c’est bon et ça fait plaisir à tout le monde, même à maman qui n’ose pas l’avouer. 

La témérité

Lancer bébé dans les airs, le promener la tête en bas, le faire nager sans flotteurs. Toutes ces pensées vous font cesser de respirer un bref instant? Le père, lui, se dit « C’est comme ça qu’on apprend! » Le phénomène père poule est beaucoup moins fréquent que celui de mère poule. Je n’ai pas de source statistique sure mais je dirais qu’il existe un ratio 95% femme, 5% homme. Et ce n’est pas pour rien. Imaginez les enfants craintifs, manquant d’initiative et peu enclins aux nouvelles expériences qui seraient engendrés par des mères ET des pères poules… Cette pensée est un peu effrayante. 

La spontanéité

Sortir sans sac à couche. Une évidence. Les vêtements de rechange, c’est quoi ça? Les pères ont envie de sortir faire une activité avec leurs enfants, ben ils sortent! That’s it! Aucune préparation. Contrairement aux mamans qui remplissent le sac de couches, biberons, suces, jouets, linge de rechange, lingettes humides, crème solaire, crème de zinc, crème hydratante, un deuxième chapeau, une tuque (tsé, si le vent est froid), epipen, tylenol, benadryl, numéros du centre anti-poison, liste des aliments intégrés dans les derniers jours, agenda, boussole, sifflet pour les ours et j’en passe!

Et savez-vous quoi? Il se peut que le popa n’est besoin de RIEN acheter pour sauver la vie de son enfant durant la sortie. Fou de même! 

Suivant ces quelques exemples, je dis que les papas occupent une place SI importante dans la vie de leurs enfants et sont SI souvent sous-estimés, mis de côté ou même dévaloriser. Ils apportent une vision différente du monde qui nous entoure à l’enfant. Ce dernier aura accès à temps de richesses en passant du temps avec son papa, des richesses qui sont, bien souvent, un mystère pour maman. 

Merci à tous les papas de rester fidèles à vous même et de contribuer à construire des petits êtres entiers, heureux et épanouis. Vous méritez bien des éloges, beaucoup plus que se que ce simple billet peu transmettre! 

The happiest of wives

 
  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!