Happy wife, happy life

Faut bien se déculpabiliser!

Dans l’ancien temps…

Filed under: mai 2017 — happy wife at 11:37 on mercredi, mai 24, 2017

Je ne sais pas si c’est parce que je suis entourée de gens qui pensent un peu comme moi (qui se ressemble s’assemble), mais il y a définitivement une vague de changement ces derniers temps. Dans ma vie, celle de mes proches et de mes « amis » sur les réseaux sociaux. 

Une tendance à reculer. C’est-à-dire, prendre du recul. Observer nos choix quotidiens, notre train de vie, nos dépenses, nos consommations, notre empreinte écologique, etc. Ensuite viennent les changements. Les plus populaires (de mes observations aucunement significatives); consommer moins, vivre plus simplement, cuisiner plus, faire pousser nos légumes dans un potager, faire du yoga, de la méditation, de l’introspection. De plus, plusieurs femmes souhaitent, rêvent, et les plus courageuses réalisent ce désir, être maman à la maison. 

Je vois tout ça passer sous mes yeux. Je participe au mouvement aussi. Des torrents de mamans #comblées, qui ont une fournée de muffins #homemade et #vegan qui refroidissent sur le comptoir pendant que les enfants #mavie jouent avec des jouets en bois #écologiques. 

J’exagère. Puis, je fais tout ça. Seulement, ça me ramène en arrière. #backtothefuture « Dans l’ancien temps », lorsque ce n’était pas un choix de faire son pain et de prendre soin de notre marmaille en attendant le retour du mâle avec le souper prêt et chaud sur la table. Je ne peux m’empêcher de me demander; qu’est-ce qui s’est passé entre ces deux époques?

Tout un tas d’avancements pour les droits de la femme. Ouverture d’esprit. Égalité des sexes. Femmes sur le marché du travail. Des années lumières parcourues en quelques décénies. 

Mais chaque avantage a son inconvénient. Le syndorme de la super maman est apparu. Sentir la pression d’être une maman parfaite, une ménagère parfaite, une employée parfaite, une épouse parfaite. La charge qu’une femme peut déposer sur ses épaules pour satisfaire les critères qu’elle s’impose est imprésionnante. Louis Cyr, tu peux aller te rhabiller!

Ce retour aux sources qui semble grandir en popularité est, à mon humble avis, essentiel pour notre santé mentale. Parce qu’au final, l’équation est simple. Tu consommes moins, tu dépenses moins. Tu dépenses moins, tu travailles moins. Tu travailles moins, tu as plus de temps avec ta famille, tu es moins stressé. #monopinion

Ce qui est beau de notre époque, c’est qu’on a le choix. Si tu as envie de travailler 80 heures par semaine parce que tu trippes sur ta job, tu peux faire ce choix là. Si tu as envie d’être maman à la maison, choisis se style de vie. Si tu as envie de faire un peu des deux, enweye dont!

Je sais pas pour toi, mais je ne retournerais pas dans l’ancien temps pour tout l’or du monde. #sansjugement

The happiest of wives






Pas de commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Leave a comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 
  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!