Dans mon entourage (très petit, tsé parce que je suis pas endurable), je remarque un retour en arrière.

Les momans disent plutôt « un retour aux sources. » Plus de télé, plus de purées, plus de couches jetables, que des jouets en bois, écologiques, locaux, sécuritaires, sans teinture. Je les trouve admirables, ces momans qui font des choix qui me semblent bien difficiles et laborieux. Maintenant que vous commencez à me connaître, vous savez que cette constatation m’a faite réfléchir un ti-brin. J’ai pensé aux mamans d’antan. Celles qui restaient à la maison et lavaient le plancher à quatre pattes avec une brosse dans une main en allaitant le plus jeune. Voici ce qui ressort de ma réflexion: MAN! Comment elles ont fait pour passer au travers sans s’arracher tous les cheveux de la tête?

Il y a, aujourd’hui, des services essentiels qui ont été inventés pour nous faciliter la vie à nous, pauvres parents débordés. Par exemple, le service à l’auto. Combien de fois ça vous est arrivé d’aller chercher les enfants à la course au service de garde parce que votre réunion a duré une éternité et de décider de passer dans une chaîne de fast-food presque pas connue pour cueillir le souper au (très) grand bonheur des 8 enfants assis à l’arrière de votre minivan? Trop souvent, me répondrez vous. Les mamans d’avant, elles faisaient comment?

Elles ont fait comment pour survivre à la vie de famille sans les mini-carottes, les fromages enveloppés individuellement en format collation, la section « repas préparés » à l’épicerie, le service de garde scolaire, la taille ajustable des pantalons pour enfants qui ont de très longues jambes et une toute petite taille, les lecteurs DVD intégrés dans la minivan. Hell! Comment s’en sont-elles sorties sans minivan??? 

Malgré toutes ces inventions géniales, on trouve encore le moyen de chialer… Je trouve que quand on se compare, on se console (un peu).

The happiest of wives